Mercredi 2 mai 3 02 /05 /Mai 15:55
Nous sommes coupables...
QUOTIDIEN : mercredi 2 mai 2007
 
Nous sommes coupables d'avoir fait souffler un vent de liberté et d'autonomie à la radio-télévision d'Etat d'alors ; ce que semble regretter Nicolas Sarkozy. Nous sommes coupables d'avoir rêvé d'autonomie et de démocratie dans les écoles, les universités et les usines. Coupables d'avoir désiré la justice et l'égalité au travail comme à la maison ; ce qui semble déranger Nicolas Sarkozy.
Nous sommes coupables d'avoir taillé une croupière à l'autoritarisme gaulliste, marxiste, communiste, syndical et patronal.
Nous sommes coupables de cette réalité d'aujourd'hui où les femmes et les hommes décident en toute liberté de leur corps, où les jeunes décident librement de leur contraception et où les femmes ont le droit de choisir de laisser naître un enfant ou pas. Visiblement, cela ne plaît pas non plus à Nicolas Sarkozy.
Nous sommes coupables d'un tas de conneries comme «CRS-SS». Mais était-ce donc pire qu'un «Cohn-Bendit à Dachau !» entendu comme slogan à la grande manifestation gaulliste ? Nous sommes coupables du bêtisier révolutionnaire des «Vive Trotski !», «Vive Che Guevara !», «Vive Mao !», autrement dit, des «Vive la révolution autoritaire ou totalitaire», «libertaire ou plébéienne». Coupables, donc, d'avoir béatifié Marx ou Proudhon en ignorant Hannah Arendt et Albert Camus, mais aussi de n'avoir pas bien lu Jean-Paul Sartre.
Nous sommes génétiquement coupables d'un désir d'égalité, de solidarité et de liberté. Nous sommes génétiquement coupables de penser que le pouvoir n'est pas la propriété privée d'un homme ou d'une femme. Nous sommes génétiquement coupables de rêver d'une mondialisation écologiquement et socialement régulée. Nous sommes génétiquement coupables de croire que le kärcher ne résout rien et que la police ne peut pas tout.
C'est pour toutes ces raisons que nous décidons de créer un cercle des «enragés repentis fatigués de la chienlit» et que nous demandons à être rééduqués par le maître penseur de la révolution culturelle sarkozyste, André Glucksmann, en promettant de nous flageller publiquement et collectivement devant le siège de l'UMP. Et, puisque nous nous découvrons aujourd'hui responsables de la spéculation boursière et des parachutes dorés pour les grands patrons, nous convoquons, en vertu des droits à la propriété intellectuelle, une assemblée générale pour réclamer collectivement nos dividendes, qui financeront nos séances d'autocritique, de confession publique, de pénitence et d'humiliation. Nous voilà prêts à «passer aux aveux» au prochain congrès de l'UMP.
 
Nous savons que, libérés de notre culpabilité, nous pourrons nous épanouir à l'ombre du pouvoir de Nicolas Sarkozy. Ensemble, et sans tous ceux qui dérangent. Sous les pavés de notre honte, la plage...
Par Samuel Jean - Publié dans : Politique et société
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 19:51
A toutes et à tous, bonjour ! Et non, je ne suis pas mort. Ne pleure pas Zineb (je viens juste de lire le commentaire que tu as laissé sur mon blog le mois dernier, c’est pour vous dire si j’y suis allé souvent ces derniers temps, j’ai même pas eu le temps de mettre un seul message quant à la campagne présidentielle et Dieu sait s’il y a des choses à dire), voilà enfin de mes nouvelles. Je ne vous ai pas oublié, mais il est vrai que si je ne me suis pas manifesté dans vos boîtes aux lettres étant donné que je n’avais pas d’aussi beaux voyages à vous narrer que celui du réveillon à New York. A vrai dire, la majorité du temps des trois premiers mois de cette année 2007 a été rempli dans la journée par le travail et la soirée par les sorties. Bref, rien de bien palpitant pour vous, la routine, mais une routine fort agréable on s’entend.
Pour le travail d’abord, j’ai eu la riche idée de vouloir de tenter de prendre un séminaire de maîtrise (les Québécois doivent en prendre deux lors de leur première année de maîtrise), sur la Violence en Occident. J’ai donc un mini-mémoire de 25 pages à rendre, version initiale remise la semaine dernière et version finale dans 15 jours. Mon mémoire avance donc lentement, heureusement qu’il fallait rendre l’introduction pour le cours Projet de Mémoire. Aussi, pour me permettre d’achever mon mémoire avant de pauser le pied sur le sol français, j’ai décidé de repousser mon retour. Qui aura donc lieu le 29 juin.
Mais ce n’est pas là l’unique raison. Depuis janvier, je me sens vraiment bien ici et si les 4 premiers mois j’ai été un peu seul, je me rattrape depuis le retour de NY. Les soirées de maîtrise continuent à s’enchaîner, couplées désormais du rdv hebdomadaire du lundi au pub. Qui s’achève en soirée en petit comité.
Hormis ces soirées, les excursions en dehors de Québec ont été peu nombreuses cet hiver. Vous savez, le froid, auquel j’ai résisté, ça vous coupe l’envie de vous balader. A noter quand même le Carnaval de Québec, fin janvier et début février, la journée à la chute de la Montmorency, une chute d’eau à proximité de Québec, gelée pendant l’hiver, et la journée à la cabane à sucre des parents d’une fille de la promotion. Petites explications : à la fin de l’hiver, la sève remonte dans les arbres. A ce moment, les gens récoltent celle des érables, la chauffent dans des cabanes à sucre pour en faire du sirop d’érable et d’autres produits dérivés ! Quel régal ! J’en ramènerai quelques canes dans mes valises pour vous faire goûter. Ah oui j’oubliais aussi, je suis remonté sur des skis pour la première fois depuis l’âge de 13 ans le mois dernier. Je ne vous raconte pas le résultat.
Venons-en maintenant à ce WE. Avec le petit groupe de ma promo, une amie à moi que je leur ai présentée le mois dernier et avec qui ça a fitté et une amie à elle, nous avons décidé de partir pour le long WE de Pâques en Gaspésie, à 8. La Gaspésie, c’est une presqu’île montagneuse au nord-est de la vallée du Saint-Laurent. Nous avons décidé d’en faire le tour en voiture. Nous en avons donc loué deux (et j’ai conduit un bout du chemin, mais rassurez-vous, pas de ronds-points au Québec, et les voitures sont automatiques, ce qui évite les brusques changements de vitesse auxquels vous êtes habitués, pour celles et ceux qui ont déjà eu l’imprudence, euh je veux dire le courage, de monter avec moi). Nous sommes partis 5 jours, de jeudi à hier, lundi, soir. C’était tout simplement magnifique, imaginez vous à gauche la mer (l’estuaire du Saint-Laurent) et à droite la montagne, couverte de forêts enneigées. Et oui, le nord du Québec est encore en hiver. Nous sommes même restés bloqués dimanche dans une auberge à cause d’une tempête de neige. Cela ne nous a pas empêché de bien nous amuser et de nous éclater dans la neige, on a fait une rando en raquettes et les boules de neige volaient à toute allure. Dommage, nous n’avons pas vu d’orignaux (et pourtant, il y avait des crottes partout) ni d’ours. Bref, c’était vraiment un super WE.
Voilà, je vous laisse maintenant admirer les photos, mises dans l'ordre chronologique. La fin se trouve, comme d'habitude, dans la rubrique "visites et excursions".
Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 19:46

 

 

Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 19:21

En février, avec deux amies, Lauren et Marie-Hélène, je suis allé voir la chute de la Montmorency, à proximité de Québec. A ce moment de l'année, cette chute de 83 mètres de haut (pour comparaison, les cutes de Niagara n'en font que 53) est presque totalement gelée.

Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:44

Le samedi 31 mars dernier, Joanie, une fille de la maîtrise, nous avait convié à la cabane à sucre de ses parents. Sur la 1e photo, on peut voir Marilyn tenant un seau de sève fraîchement récoltée sur un érable. Cela à un petit goût d'eau légèrement sucrée. Cette sève est ensuite chauffée dans une immense marmite, que vous pouvez voir sur la deuxième photo, pour en faire du sirop. Celui-ci peut être cuit et devient de la tire, qui est extrêmement sucrée. La meilleure façon de la consommer, c'est glacée par de la neige.

Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:37

Bon avant de vous montrer les photos de la Gaspésie, je vais juste commencer par vous présenter les copains et copines avec qui je suis parti. Groupe rebaptisé communauté du "bô travail", d'après une expression fréquemment utilisée par Jean-François. Lui, c'est le laron à droite sur la photo du bas. A part moi, le 3e gars, c'est Louis, 1er à droite sur la même photo. Les filles sont, de la gauche vers la droite, Lauren, Magali, Claire, Maria et Anne-Christine.

Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:31
Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:22
Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:17
Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Samedi 14 avril 6 14 /04 /Avr 18:12
Par Samuel Jean - Publié dans : Visites et excursions
Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus